Bien démarrer son projet tablettes en structure médico-sociale

Véritables outils d'aide à l'autonomie, les tablettes et logiciels arrivent en masse en structure médico-sociale (IME, SESSAD, FAM, MAS...). Utiles pour les enfants comme les adultes avec autisme, TSA, déficience intellectuelle, et/ou autre trouble cognitif ou mental, les tablettes tactiles sont véhicules de bonnes pratiques. Véritables outils de compensation du handicap (communication augmentée, aide aux repères spatio-temporels,...), elles permettent de soutenir et développer l'autonomie, les apprentissages et les loisirs.

Cependant la tablette n'est pas un outil miracle. Son impact est réel si son usage est pertinent. Afin d'obtenir des résultats, il faut respecter quelques principes dans la droite ligne des recommandations de la HAS et de l'ANESM:
  • Préparer l'arrivée des tablettes: former les accompagnants à l'outil et prévoir un suivi sur la durée avec des indicateurs d'évaluation et des temps d'échanges en équipe pluridisciplinaire.

  • 1 tablette = 1 individu : choisir les applications et définir les usages en fonction des projets et objectifs de chacun. La tablette étant un point de repère et contenant des contenus privés, elle doit dans la mesure du possible être individuelle. On ne mutualise pas les classeurs de communication papier, pourquoi le faire avec des tablettes? 

  • Personnaliser les applications en fonction des objectifs, de l'environnement, de la sensibilité et des capacités de chacun

  • Intégrer la famille et utiliser l'outil en mobilité : en temps qu'outil de compensation, la tablette doit suivre la personne dans tous ses lieux de vie


Voici cinq étapes-clés pour bien démarrer son projet tablettes en établissement médico-social : 

infographie bien démarrer son projet tablette en IME SESSAD FAM MAS

Pour aller plus loin : Lien vers la page des Formations AUTICIEL

 

Retour

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *